SUIVEZ NOS ACTIONS
Inscrivez-vous sur la liste de distribution Native Planet pour recevoir des informations sur les peuples indigènes et vous tenir au courant des actualités les concernant !

POUR FAIRE LA DIFFÉRENCE
Chaque don permet de soutenir notre cause et d'élargir notre champ d'action. (Faites ici un don avec Paypal)

BENEVOLAT
Donnez de votre temps, votre enthousiasme et vos connaissances et faites la différence pour notre planète.


Les femmes Kalbeliya et Bopa:
Reines du désert du Rajasthan

suite (page 4 de 5)

J'ai tenté d'expliqué à Anita que j'étais un photographe professionnel et que je voulais la prendre en train de danser dans un groupe. Je ne suis pas sûre qu'elle ait tout compris mais elle savait compter. Beaucoup de photos et une séance de danse privée, cela représente beaucoup d'argent. Elle m'indiqua que le tarif serait de 3000 roupies pour quatre danseuses et quatre musiciens, soit plus que le salaire mensuel de huit personnes. Comme nous partagions les biscuits d'un paquet que Yumi avait dans son sac, je lui posai plus de questions. Elle disait qu'elle était originaire de Kuri, un petit campement dans le désert et qu'elle habitait maintenant dans les environs de la ville de Ganera. Après avoir bu le thé pendant 20 minutes, elle baissa son tarif à 1500 roupies et nous demanda de la suivre chez elle pour organiser la séance de danse et de photos. Même si je ne craignais pas d'être assassiné pour mon argent ou mes appareils photos, j'avais quand même besoin de réfléchir avant de décider. J'avais aussi un vilain rhume et ne me sentais pas apte à marcher pendant 40 minutes en transportant mon équipement photo, c'est pourquoi je dis à Anita que je la reverrai le lendemain, quand je me sentirai mieux.

Le matin suivant, Yumi et moi partons à pied pour Ganera, un petit bout de désert sur lequel de petites cabanes servaient d'habitation. Nous étions suivis dans notre marche par des hordes d'enfants et des gens nous saluaient; personne ne ressemblait aux Kalbeliya. Après deux heures de marche, nous avons demandé à un conducteur de rickshaw s'il savait où se trouvait le village gypsy. Dix minutes et deux dollars plus tard, nous arrivions au mauvais endroit. Nous avons expliqué de nouveau où nous voulions nous rendre, il nous a ramené au point de départ. A quelques centaines de mètres de là, dans le désert, des hommes se tenaient devant une cabane en train de boire du thé.

Les trois hommes moustachus semblaient tout droit sortis d'un film. Des pendentifs aux oreilles, leurs mains couvertes de tatouages géométriques ils portaient des bagues en pierre et en argent à tous les doigts. Il était facile de reconnaître le leader - bien qu'il fut jeune, il parlait et se déplaçait avec assurance. Après lui avoir expliqué le but de notre recherche, il serra ma main et déclara "Je m'appelle Suresh, viens chez moi". Sa maison était en fait deux lits de métal rouillé posés dans le désert, recouverts de vieilles couvertures et de bâches de plastique trouées. Tout autour, un mur d'un mètre de hauteur d e bois sec ne leur offrait rien de plus qu'un peu d'intimité. Point de brique, d'adobe, d'argile ou de bois, rien qui ne ressemble à un habitat temporaire. Un peu de terre avait été amassée sur le sol pour installer un petit foyer et quelques petits sacs hors d'usage contenaient les affaires du clan. Voici ce qu'était Ganera, un morceau de terre aride en dehors de Pushkar, qu'une douzaine de famille appelait leur maison. Yumi et moi étions passé à 50 mètres de ce camp, avions vu les quelques vêtements et personnes mais n'aurions pu imaginer que les Kalbeliva vivaient là dans le désert à la belle étoile.

Page 4 de 5 | Page suivante »



PHOTOS

Les femmes Kalbeliya, danseuses chevronnées autrefois engagées pour divertir les rois et maharajahs, se battent aujourd'hui pour préserver leur culture.
Voir d'autres photos

LES PROJETS RAJASTHAN

Empowering Rajasthan remote villages

Native Planet et l'ONG Nitigat se sont alliés pour aider les villages les plus isolés du Rajasthan

VOYAGES CULTURELS : RAJASTHAN

Rajasthan Cultural Eco-tours

Venez faire un voyage extraordinaire aux confins de ce désert en Inde afin de découvrir la culture tribale de ses habitants.

  Charte de confidentialité
  © 2001-2006, Native Planet, une association à but non lucratif